UPSaclay_5.png  UPSud_1.png  UP8.jpeg  UCP_1.jpg  UPMC.gif 

Telecom.png  insa.jpg  ensta.jpg  CS.png  EISTI_2.png

IEEE France  systematic-paris-region  Cap Digital  optics valley 

CNRS  INRIA   cea list tech

Journée Nationale de l'Internet des Objets

Nouveaux défis de l’Internet des Objets: Interaction Homme-Machine et Facteurs Humains

29 Novembre 2016

Cité de l’Innovation, Nokia Paris-Saclay

Présentation

Aujourd’hui, Internet se transforme progressivement en un HyperRéseau formé par une multitude d’artefacts (objets physiques, infrastructures), de programmes (algorithmiques, logiciels) et de données (Big Data, linked data, metadata, ontologies, folksonomie), appelé « Internet des objets (IdO), Internet of Things, ou IoT».

Cet HyperRéseau mondialisé constitue un tournant important dans le processus de mutation de notre société. Il s’agit d’un vecteur de transformation majeur de nature à bouleverser les modes de conception, de construction, de fonctionnement et d’usage des services existants (transport, administration, etc.). Bien plus que cela, L’IdO offrira un nombre de service quasi illimité (santé, sport, bien être) qu’il sera possible de personnaliser en fonction de facteurs économiques, le contexte, l’usage et les spécificités individuelles.

L’IdO est au centre de tous les développements technologiques modernes, où toute information de n’importe quel objet peut-être instantanément mise en relation avec un service ou une action proposée par un autre objet. Cela place les questions des capteurs, de l’électronique embarquée, des protocoles de communication, et de sécurité des données dans une situation stratégique majeure.

Toutefois, les aspects technologiques ne sont pas la seule clé de succès de ces nouvelles plateformes. En effet, il est indispensable de prendre en considération les questions d’usage, de facteurs humains et d’interaction homme-machine afin de positionner le futur utilisateur au cœur même du processus de design des objets connectés. Cette démarche nous permettra d’élaborer des services plus accessibles, plus utilisables et correspondant aux besoins réels des usagers. Ceci doit nous amener à repenser les méthodes de design, de conception, de développement, de débogage et de d’évaluation des objets connectés et services associés.

Ces transformations à la fois technologiques, culturelles, sociales, économiques, cognitives,  sont en cours tout en étant pour partie dans les limbes. Or c’est cette situation ouverte qui pose de nombreuses interrogations concernant la mutation de l’économie
et de la société pour les libertés individuelles mais également pour la recherche, et la créativité.

Cette journée consacrée aux nouveaux défis de l’Internet des Objets propose donc de porter un regard qui intègre d’une part les problématiques de facteurs humains et problématiques technologiques, et d’autre part la question du rôle que joue aujourd’hui les objets connectés dans la vie quotidienne comme la santé, l’habitat, l’automobile, l’assurance, qui sont en train d’être bouleversés par cette mutation du réseau. Cette journée s'inscrit dans la continuité des évenements académiques sur le sujet de l'Internet des Objets (Séminaire Internet des Objet, EISTI).

Thématiques

La journée a pour objectif de valoriser les recherches et les réalisations basées sur les technologies numériques et les objets connectés et leurs usages quotidiens. Les thématiques de la journée (non exhaustives) sont :

  • Réseau d'objets numériques et physiques
  • Objets connectés, communicants
  • Aspects interface utilisateur des IdO
  • Innovation et usages technologiques de l’IdO
  • Environnements communicants et augmentés
  • Ecosystèmes d’informations de l’IdO
  • Réseaux de capteurs et analyse des signaux des objets connectés
  • Interactions sociales
  • Hypertextes et hypermédia des objets
  • Méthodologies de conception
  • Modèles d’analyse
  • Les applications et les paradigmes d'interaction pour les citoyens
  • Nouveaux usages et nouveaux services de l’IdO :
    • IdO : Santé
    • IdO : Bien être
    • IdO : Sport
    • IdO : Applications environnementales
    • IdO : Bâtiment
    • IdO : Surveillance de la circulation
    • IdO : Gestion d’énergie et croissance durable
    • IdO : Smart Grid
    • IdO : Smart city
    • IdO : Gestion des données
    • IdO : Sécurité, l'identité et la vie privée
    • IdO : Aide après sinistre

 

Format des contributions

Les auteurs peuvent soumettre trois types de communications en utilisant le modèle mis à disposition ici : modèle

1)  Les argumentaires

Contributions visant à présenter brièvement les activités d'un laboratoire, les résultats d'un projet de recherche, un projet collaboratif, Labex, etc. Le nombre de pages maximum ne devra en aucun cas dépasser 2 pages.

2)  Les communications courtes

Le texte ne doit pas excéder 1200 mots, chaque illustration occupant une demi-page réduira la longueur du texte de 230 mots environ, le nombre de pages maximum ne devra en aucun cas dépasser 4 pages.

3)  Les communications longues

Le texte ne doit pas excéder 4100 mots, chaque illustration occupant une demi-page réduira la longueur du texte de 230 mots environ, le nombre de pages maximum ne devra en aucun cas dépasser 12 pages.

 

Chaque proposition sera examinée par au moins deux évaluateurs en double aveugle, qui apprécieront sa pertinence, sa validité scientifique, son originalité et la clarté de sa présentation.

Les meilleurs articles seront publiés dans la revue Internet des objets éditée par ISTE Editions (Londres). Les articles de la revue feront l’objet d’une sélection ultérieure pour être publiés en anglais dans un ouvrage collectif co-édité par Wiley ou Elsevier (indexation sur Scopus, Wiley Online Library…)
http://www.openscience.fr/sciences-de-l-information/internet_des_objets.html 

 

Calendrier

  • Date limite de soumission : 08 octobre 2016
  • Réponse : 04 Novembre 2016
  • Conférence : 29 Novembre 2016

 

Lieu: Nozay - sud de Paris

 

Comités

  • Présidents du comité de programme

    • Mehdi Ammi, Univ. Paris-Sud / LIMSI-CNRS
    • Sabine Coquillart, INRIA-Grenoble Rhône-Alpes
  • Comité d’organisation

    • Samuel Szoniecky, Univ. Paris 8
    • Nizar Ouarti, UPMC / ISIR / IPAL
  • Comité de programme

    • Mounim A. El Yacoubi, Telecom Paris-Sud
    • Margarita Anastassova,  CEA-LIST
    • Jerome Boudy, Telecom Paris-Sud
    • Mehdi Boukallel, CEA-LIST
    • Yolaine Bourda, Centralesupelec-LRI
    • Mathieu Cunche, INSA-Lyon
    • Rachid Chelouah, EISTI
    • Stephane Delouche, CapDigital
    • Laurence Devillers, Univ. Paris-Sorbonne IV 
    • Valeria Loscrì, INRIA-Lille-Nord Europe
    • Nguyen Nga, EISTI
    • Nizar Ouarti, UPMC / ISIR / IPAL
    • Imad Saleh, Univ. Paris 8 / Paragraphe
    • Samuel Szoniecky, Univ. Paris 8 / Paragraphe
    • Adriana Tapus, ENSTA ParisTech
Personnes connectées : 1